H.S. Tragédies Ordinaires

H.S tragédies ordinaires de Yann Verburgh est une plongée sensible au cœur des schémas de violence à l’école et du harcèlement scolaire. On y rencontre une foule de personnages – victimes, agresseurs, témoins, parents, enseignants – dont les points de vue sur le sujet se confrontent, s’opposent, se mettent en miroir, nous éclairant sur ce phénomène, essayant de cerner les origines de cette violence pour mieux l’appréhender, la définir, l’identifier et, ainsi, inviter à briser le silence qui l’entoure.

 

H.S. Tragédies Ordinaires
 i
Janvier – Avril 2016
Yann Verburgh est accueilli en résidence à la Chartreuse Cnes de Villeneuve lez Avignon pour l’écriture de H.S. tragédies ordinaires. 
Pour partager sa démarche et nourrir son écriture il y mène différentes actions culturelles : 
– Atelier d’écriture avec le Collège Joseph Viala d’Avignon
– Rencontres avec le Collège du Mourion et le Lycée Jean Vilar de Villeneuve lez Avignon, Le Refuge Avignon Durance et la Maison Pour Tous Champfleury d’Avignon
– Atelier de jeu avec le Lycée Frédéric Mistral d’Avignon 
i
28 avril 2016
H.S tragédies ordinaires – Laboratoire à La Chartreuse Cnes de Villeneuve lez Avignon
Ce laboratoire est l’occasion de venir ponctuer 8 semaines d’une résidence d’écriture, débutée en janvier 2016 à la Chartreuse Cnes, d’ouvrir une fenêtre sur les actions culturelles menées lors de ces 8 semaines autour du thème de la violence en milieu scolaire et d’entendre des extraits du texte, écrit à partir de ces rencontres, dans une lecture dirigée par Eugen Jebeleanu
i
4 mai 2016
Festival Texte En Cours 2016 – lecture du début de H.S. tragédies ordinaires – au Théâtre la Vignette – Université Paul-Valéry Montpellier 3 – lu par l’atelier Vignette dirigé par Audrey Montpied et Sylvère Santin
Retrouvez toutes les informations ici
i
27 juin au 2 juillet 2016
Festival Interplay Europe 2016 – Göteborg (Suède)
Yann Veburgh est invité avec H.S. tragédies ordinaires au Festival Interplay Europe 2016 qui aura lieu à Göteborg. Le texte sera traduit en anglais à cette occasion, avec le soutien de la SACD et de l’ASSITEJ.

Enregistrer